Djibouti : bases militaires sous surveillance

Politique
Ne manquez rien de l'actualité africaine en vous inscrivant sur Otimbi

Nous savons que les publicités sont souvent dérangeantes.
Mais cela représente l'unique source de revenus de otimbi.com. Nous nous battons contre la diffusion de fake news et pour une diffusion transparente de l'information.
Merci de désactiver votre bloqueur de pubs pour otimbi.com

Comment désactiver Adblock

Un navire militaire chinois quitte la Chine pour Djibouti © Wu Dengfeng/AP/SIPA

Djibouti compte des bases militaires française, américaine, chinoise et japonaise, ce qui ne va pas sans entraîner quelques frictions.

La coexistence des bases militaires française, américaine, chinoise et japonaise à Djibouti ne va pas sans entraîner quelques frictions, que le président, Ismaïl Omar Guelleh, s’emploie à apaiser. Selon nos informations, le général Zakaria Cheikh Ibrahim, chef d’état-major de l’armée djiboutienne, a discrètement réuni le 2 avril le capitaine de vaisseau commandant la base chinoise et le général Thierry Duquenoÿ, patron des Forces françaises stationnées dans le pays, pour harmoniser les mouvements des deux contingents.

>>> A LIRE – Djibouti au centre d’une guerre d’influence entre l’Occident et la Chine

Le lendemain, un avion-hélicoptère américain MV-22 Osprey s’est écrasé non loin de l’aéroport d’Ambouli et de la plage d’Arta après que son équipage a eu le temps de s’éjecter, obligeant les vols commerciaux d’Ethiopian Airlines et de Qatar Airways à rebrousser chemin. Cette fois, c’est Nancy Lacore, la commanding officer du Camp Lemonnier de l’US Army, qui a dû s’expliquer.

À noter que les incessants mouvements des aéronefs américains et français ont pour effet de dégrader la piste d’Ambouli, sans que Paris et Washington ne semblent décidés à prendre en charge les réparations.

À lire aussi

Déjà 200 000 inscrits

Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Inscrivez-vous pour ne rien manquer !


Commentaires (0)



    Lire sur Jeune Afrique

    Ce document intitulé « Djibouti : bases militaires sous surveillance » issu de Jeune Afrique (jeuneafrique.com) est la propriété exclusive de Jeune Afrique. Otimbi ne possède aucun droit le concernant. Merci de contacter son auteur pour des questions de droits d'auteur.

    Thèmes

    Inscrivez-vous pour changer de thème

    Inscription